Se découvrir soi-même avec Les Plumes de l'Arbre

Suite à une expérience personnelle, Myriam Gravouille, enseignante, décide de créer Les Plumes de l'Arbre . Une structure où elle propose des ateliers créatifs pour libérer la parole.

"L'idée est de s'exprimer, de déposer des choses sur la table et, si possible, de les y laisser." C'est le postulat des  Plumes de l'Arbre.  Myriam y propose des ateliers destinés à mettre des mots sur les petits malheurs ou les grandes souffrances de la vie. Surtout, à prendre de la distance et à jeter un autre regard sur soi et ses problèmes. Les participants sont invités à écrire sur un thème, ce qui leur permet de faire ressortir des choses, de traduire en mots des expériences, des situations vécues, des émotions ressenties. Une méthode qu'elle a d'abord adoptée avec les adolescents, avant de la mettre en pratique avec les adultes.

Pas de solutions toutes faites

Enseignante en français, Myriam ne pratiquait paradoxalement que peu l'écriture. Elle décide donc de s'inscrire à un atelier et en découvre les bienfaits. "J'ai eu envie de partager cela et de faire découvrir cette méthode." Myriam ne prétend pas apporter de solutions aux éventuels problèmes que rencontrent les participants de ses ateliers. "C'est un outil qui doit permettre à chacun de trouver ses propres solutions. J'accompagne les gens à leur rythme."  Pas de jugement ni de réponses toutes faites donc, mais la possibilité de développer une réflexion.

Pour cela, Myriam va privilégier l'expression et l'écoute plutôt que la réaction et l'analyse de ce qui est dit.  Sans qu'il n'y ait systématiquement comparaison entre les expériences. 

Relaxation et concentration par le dessin

[[Décrire l'image]]
Le mandala est une technique de coloriage issue du Bouddhisme

Les Plumes de l'Arbre propose également des ateliers de dessin, ainsi que le mandala. Une technique issue du bouddhisme qui sert le plus souvent à la méditation. "C'est un peu comme un cour de yoga" explique Myriam. "Cela favorise la relaxation, la concentration et la connexion entre les deux hémisphères du cerveau."  Une méthode qui permet de se recentrer sur soi-même, tout en se déconnectant de tous les "polluants" qui peuvent encombrer l'esprit au quotidien. Elle permet également une mise en symbole de certaines situations. "Je relie les ateliers d'écriture, de dessin et de mandala. Cela permet d'exprimer de façon plus puissante son ressenti. " Un procédé que Myriam veut cependant appliquer dans la douceur. "Quelque chose entre rien du tout et la psychothérapie."

Accompagner les femmes surtout

Si quelques hommes s'inscrivent parfois aux ateliers, ces derniers sont le plus souvent suivis par les femmes. "Je voulais donner un espace spécifique pour elles" précise Myriam. "Elles ont souvent plus de capacité à gérer les émotions, à les faire ressortir." Parfois des couples se présentent, sur l'initiative de madame généralement. "Cela reste rare, il faudrait des ateliers spécifiques pour cela."

Et pour certains participants, la présence à un atelier n'est pas due au hasard. L'inscription peut accompagner une démarche plus large, un changement dans la vie. "Cela peut être un changement de lieu de vie. J'ai eu le cas d'une personne qui s'est rendue compte qu'elle avait besoin de se rappporcher des autres. Et qui s'est installée dans un habitat partagé par la suite." 

Le détail des différents ateliers proposés par Les Plumes de l'Arbre, sur le site en cliquant ici . Demande d'informations en cliquant là .

Veuillez vous connecter pour faire des commentaires