Saint-Valentin : la parole est à ces messieurs

La Saint-Valentin approche ! Vrai rendez-vous des amoureux, fête pour midinettes, pain béni pour les fleuristes... Entre prétexte commercial et réelle occasion d'exprimer ses sentiments, le coeur des hommes balance.  Allons voir ce qu'en pensent les Yonnais...

 

 

Le pas concerné

Daniel, 46 ans : " Ma compagne et moi n'avons jamais fêté la Saint -Valentin. La date passe complètement inaperçue dans nos agendas respectifs. Nous sommes d'ailleurs d'accord sur un point tous les deux : c'est plus un rendez-vous commercial, bien placé entre Noël et Pâques, qu'une fête traditionnelle."

L'amnésique 

Benjamin, 24 ans : "C'est plus souvent ma copine qui y pense que moi. Je me suis fait un peu "engueuler" d'ailleurs à ce sujet (rires). Maintenant, je coche la date en rouge dans mon agenda ! Cette année, je ne sais pas encore ce qu'on va faire, peut-être le restaurant. Nous décidons ensemble le plus souvent. Jusqu'à présent on se faisait juste un petit cadeau. Comme je travaille cette année, j'ai un peu plus d'argent et j'ai donc envie de marquer le coup. En tous cas, on la fête tous les ans depuis que nous sommes ensemble." 

Le célibataire

Fred, 40 ans :  " La Saint-Valentin ? Oui, j'aimerai bien la fêter cette année. Si vous avez un plan, je suis célibataire en ce moment... Mais je pense qu'il n'y a pas vraiment besoin qu'on nous rappelle quand on doit dire ses sentiments à l'autre. C'est surtout la fête pour les restaurants, les fleuristes et les bijoutiers je crois. Mais bon, si ça fait marcher le commerce... Ça peut  quand même être une occasion de resserrer les liens, quand il y en a besoin."

Le veinard

Simon, 35 ans (accompagné de madame) : "Oui, nous la fêtons tous les ans. C'est une occasion de plus de passer un moment agréable ensemble. C'est toujours elle qui s'occupe de l'organisation. Elle adore me faire la surprise et ne veut surtout pas que je m'en mêle (rire des deux) . On ne se fait pas de cadeau en particulier l'un l'autre, mais plutôt quelque chose à faire à deux. Elle a toujours de bonnes idées de sorties à faire pour l'occasion. L'année dernière, c'était chambre d'hôtes avec vue sur mer. J'aimerais bien prendre la main une fois au moins (sourire en coin de madame) mais j'avoue être curieux de savoir ce qu'elle mijote encore pour cette fois-ci." 

Le concerné

Kévin, 26 ans: "Je ne l'avais jamais fait avant mais je l'ai fêtée pour la première fois l'année dernière. C'était important à double titre pour moi car ma copine s'appelle Valentine. C'est donc sa fête à elle aussi. Je trouve que c'est surtout un moment privilégié à passer à deux, plus qu'une fête commerciale. Car on n'est pas obligé de jouer la carte de la consommation, même si nous aimons sortir pour l'occasion. La première fois, nous avons décidé à deux : restaurant puis cinéma. Cette année, rien encore de prévu car il est possible qu'elle travaille ce jour-là."

Et Valentin dans tout ça ?

Il semblerait que les origines de la Saint-Valentin soient à rechercher dans l'Angleterre catholique du XIVe siècle. C'est en tout cas devenue depuis une fête laïque, puisque supprimée du calendrier lithurgique en 1969. La fête reste cependant toujours liée à la célébration des amoureux dans de nombreux pays des cinq continents, même si tous ne la célèbrent pas à la même date.

Photo : ©Philippe Bertheau. Remerciements :  magasin Flory, La Roche-sur-Yon.

Veuillez vous connecter pour faire des commentaires