"Rêves d'Utica", l'Odyssée d'Alyss...

Le premier roman de l'auteure yonnaise Roznarho est un voyage initiatique. Plus qu'un simple roman de science-fiction, c'est une invitation au voyage, truffée de références mythologiques et cinématographiques, et empreinte d'expériences personnelles.

Le monde que nous connaissons a déjà disparu depuis longtemps.  Les humains qui n'ont pas péri lors du cataclysme survivent plus qu'ils ne vivent dans des ghettos surpeuplés. Une humanité, augmentée artificiellement, dont le seul espoir est de pouvoir gagner un jour son ticket pour la mythique cité d'Utica.

Parmi ces survivants, Alyss est une adolescente introvertie, un peu en marge depuis qu'elle a "échoué" au rite de passage en vigueur dans cette nouvelle société.  Elle est aussi en proie à d'étranges visions qui lui ont valu son surnom de "La Rêveuse". Le jour où son peuple se révolte, la jeune fille décide de quitter le ghetto et de partir à la recherche d'Utica...

Si le roman est accessible à la jeunesse, il possède plusieurs niveaux de lecture qui plairont aux bons lecteurs adultes et raviront les fans de SF post-apocalyptique.  Malgré un vocabulaire parfois un peu spécialisé (dans science-fiction il y a "science", ne l'oublions pas), l'écriture reste fluide ce qui rend la lecture aisée.

Une facilité renforcée par une intrigue haletante, qui nous plonge dès les premières pages au coeur du sujet. Le rythme ne connaissant que de rares baisses d'intensité au fil des 24 chapitres de l'histoire. Nous avons particulièrement apprécié l'analogie d'évolution, au fil de l'histoire,  entre l'héroïne et sa compagne de voyage, le message féministe en filigramme et le dénouement dont nous ne dévoilerons rien, bien entendu.

L'Odyssée en Afrique

Clairement revendiqué par l'auteure, Rêves d'Utica  calque son déroulé sur le voyage d'Ulysse, transposé sur le continent africain, de l'embouchure du Nil aux côtes de l'Afrique du Sud. Un continent cher à la romancière, puisque archéologue et spécialiste de l'évolution des forêts d'Afrique centrale. Le Cyclope, les Sirènes, Charybde et Scylla... tous ces protagonistes sont autant d'adversaires sur le parcours de la jeune Alyss. Et sont des prétextes à nous faire redécouvir le fameux mythe et à remonter le Nil bien au-delà de sa source, au travers des paysages et des cités perdues, qui ont fait la grandeur de l'Egypte ancienne. 

 

[[Décrire l'image]]
Roznarho est née et a grandi à La Roche-sur-Yon. ©Philippe Bertheau

Un roman cinématographique

Le cinéphile qui peut sommeiller en chaque lecteur aura aussi rapidement détecté les influences de Roznarho. De Mad Max  à Matrix , en passant par Soleil vert, Minority Report, Ghost in the Shell , Total Recall  et même Titanic , tous ces films sont autant de références, bien que souvent des oeuvres littéraires avant d'avoir été portées à l'écran. Des références qui ne perturbent cependant pas l'imaginaire du lecteur, laissé libre de calquer ses propres images sur les mots de l'auteure. 

Sur l'auteure

Roznarho est née dans les années 80 à La Roche-sur-Yon. Elle y a effectué toute sa scolarité jusqu'au baccalauréat et y garde de solides attaches. Après un parcours universitaire brillant (archéologie, anthracologie, archéobotanique, langues...), elle mène aujourd'hui de front la finalisation d'un doctorat et son activité d'écriture. Lectrice depuis l'enfance, ses premiers contacts avec le livre remontent à l'époque où elle piochait dans la bibliothèque de sa maman. Notamment de la science-fiction, déjà...

Un nouveau roman, intitulé Scarlett , est déjà en préparation. Une version du Petit Chaperon rouge revisitée façon thriller, sur fond de problématique sud-africaine. 

Rêves d'Utica est sélectionné pour le prix Rosny aîné 2017.

Rêves d'Utica , éditions de l'Homme sans Nom . À partir de 14 ans. 394 pages 19,90 €. Extraits disponibles en ligne sur le site de l'auteure . Disponible en libraire et sur le site de l'éditeur .

Illustration de couverture : Jaouen Salaün .

Veuillez vous connecter pour faire des commentaires