Prix Femmes du Digital Ouest : oser et entreprendre au féminin

Entrepreneuse engagée, Sandrine Charpentier œuvre pour une plus grande représentativité des femmes dans la société en général et le numérique en particulier. Elle a créé, avec Sandrine Fouillé le Prix Femmes du Digital Ouest Un événement régional pour valoriser et récompenser des femmes actrices de l’économie du numérique en Pays de la Loire. Trente candidates, 15 demi-finalistes et 3 lauréates plus tard, le prix lance sa deuxième édition le 7 mars prochain à Angers, à la Cité des Objets Connectés. Interview.

On ne peut pas être ce que l’on ne voit pas…

Au-delà de leurs prénoms, les « Sandrine » partagent ensemble une conviction : la révolution digitale est en marche, ouvrant avec elle un champ de possibles, d’opportunités de carrière pour les femmes . Le pouvoir d’agir de chaque femme est puissant. Il suffit de leur montrer des modèles pour qu’elles s’inspirent, osent innover, entreprendre et réussir !

Trop longtemps les femmes ont été écartées de la sphère professionnelle. A chaque génération pourtant, des figures d’héroïnes ont eu le courage de faire fi des normes sociétales pour émerger et porter haut la parole de la mixité. Malgré tout, ces " modèles " restent sous-représentés si bien que les femmes éprouvent encore aujourd’hui des difficultés à se projeter dans des exemples de réussite, tout simplement parce qu’elles en voient peu. " Il y a bien des modèles internationaux, voire nationaux inspirants , explique Sandrine Charpentier,   mais ils peuvent paraître inaccessibles. C’est en montrant des modèles plus proches de nous, qu’on peut toucher du doigt, que les femmes arriveront à croire en leur vision, oser et tenter ! "

[[Décrire l'image]]
Sandrine Charpentier. Crédit Photo O.Ezratty / Quelques Femmes du Numérique
http://www.qfdn.net

" L’idée d’un prix régional a germé dans le TGV, à la suite de la  Journée de la Femme Digitale , un événement parisien où nous nous sommes rendues Sandrine et moi .

Le message était extrêmement bienveillant : osez aller vers les métiers du digital, les opportunités y sont nombreuses ! Le numérique recrute, invente sans cesse de nouveaux métiers. Abandonnez les stéréotypes du type : "le numérique, c’est trop technique". Oubliez l’image du geek derrière son ordinateur ! Pensez qu’il n’y a pas que la création de start-up. On peut être "intrapreneur " et porter des projets de transformation numérique au sein de l’entreprise. Les RH (ressources humaines), le marketing, la communication s’exercent aussi dans le digital."

Une chose est sûre pour Sandrine Charpentier : la révolution web conduit l’entreprise à se réinventer. Une occasion pour les femmes de  prendre part à cette nouvelle injonction. Casser les codes, faire bouger les états d’esprits, les process, les organisations.

Visibilité médiatique et réseaux

Pour la première édition, les créatrices s’étaient données quatre mois pour faire campagne, recruter les candidates et mobiliser les acteurs du numérique de chaque département. Un tour de force qu’elles ont brillamment bouclé en septembre dernier. Au final, le Prix Femmes du digital Ouest 2015 peut se féliciter d’avoir suscité 50 dossiers d’inscription, sélectionné 30 candidatures, retenu 15 demi-finalistes et récompensé 3 lauréates.

Le prix de l’Intrapreneuse 2015 est revenu à Emilie Gieler, Responsable produit chez Akeneo , celui de l’Entrepreneuse du Digital à Anais Vivion, CEO de BeApp et enfin le coup de cœur pour Mélanie Péron,  Fondatrice de L’Effet Papillon.

Les 3 Finalistes du Prix Femes Du Digital Ouest 2015
Les 3 finalistes du Prix Femmes du Digital Ouest 2015 : Mélanie Péron, l'Effet Papillon - Anaïs Vivion, BeApp, Emilie Gieler, Akeneo

 

" En 2016, nous élargissons les candidatures aux porteuses de projets. Il n’est plus obligatoire d’attester d’un premier bilan pour participer ",   déclare Sandrine Charpentier. " Nous espérons ainsi doubler le nombre d’inscrites et passer à 100 dossiers ! Pour cette deuxième édition, nous avons plus de temps pour investir le territoire et identifier les talents. Nous sommes en train de réunir un beau jury représentatif du digital en Pays de la Loire. Un jury mixte hommes / femmes car nous sommes convaincues que les choses ne bougeront qu’avec les hommes.   Nathalie Gosselin, l’Adjointe à l’Economie Numérique à  la ville de La Roche-sur-Yon a accepté d’en faire partie. Nous sommes particulièrement sensibles à l’enthousiasme qui nous est manifesté à La Roche ! L’écosystème yonnais s’est vraiment mobilisé autour du projet !"

Yonnaises : osez !

Outre l’opportunité de rencontre avec les experts du numérique en région, les lauréates bénéficient surtout d’une visibilité médiatique servant leur business, de conseils et d’accompagnement sous forme de coaching utiles. " Nous agissons toute l’année pour aider les femmes à booster leur carrière. On cherche à les rapprocher pour qu’elles se connaissent, échangent, créent des opportunités ensemble ", insiste Sandrine Charpentier.

Amies Yonnaises évoluant dans le secteur du Numérique, la suite est pour vous ! Quel que soit le stade de votre projet, que vous soyez créatrice d’entreprise ou actrice au sein de votre organisation, le Prix Femmes Du Digital Ouest est l’opportunité de donner du sens, de l’utilité à votre action .

Les Dates à retenir :

  • 7 mars 2016 , Cérémonie Officielle d'Ouverture du Prix, à Angers
  • Du 7 mars au 31 mai , retrait des dossiers d’inscription.
  • Début juin – Grand Oral devant le Jury pour les demi-finalistes.
  • 16 septembre 2016  : Remise des prix à Nantes, à l’occasion de la Nantes Digital Week

" Si je devais donner un conseil à chaque femme, voilà ce que je dirais,   conclut Sandrine Charpentier :  Arrêtez de vous chercher une légitimité. Ayez de l’audace, osez, acceptez de tester les choses, d’échouer parfois.  On s’enrichit lorsqu’on accepte de sortir de sa zone de confort. Faites-vous confiance et surtout croyez en vos rêves  ! "

Quand on sait que Sheryl Sandberg, la directrice de opérations de Facebook, est le modèle de réussite féminin de Sandrine Charpentier, on se dit qu’on serait bien inspirée de suivre ses conseils nous aussi … A bon entendeur !

Veuillez vous connecter pour faire des commentaires