Pour Sabine, la sophrologie : "une approche particulière de la vie"

La sophrologie est un terme un peu barbare aux yeux de tous. C’est pourtant une pratique douce et rassurante. C’est en 2007 que Sabine Maurit découvre son sens inné pour la sophrologie, son désir de faire ressortir le meilleur des gens qu’elle rencontre et de les acheminer vers un épanouissement personnel. Elle nous a parlé de sa conception de la vie : étonnant !

 

« La sophrologie est le lien en harmonie entre le corps et l’esprit, il n’y a pas de doctrine derrière, c’est une quête, une auto-critique constructive et surtout un non-jugement. Elle est vouée à faire ressortir le meilleur de chacun et à prendre confiance en soi », résume Sabine Maurit.  Cette Vendéenne d’origine, qui connaît l'art de la sophorologie sur le bout des doigts,  ne s'est pourtant lancée dans l'aventure professionnelle que récemment. Son parcours est en effet atypique.

Elle passe son bac de français à 30 ans puis son BTS de Secrétaire de direction puis un D.U (diplôme universitaire) en développement local. Elle prépare  alors son certificat de sophrologie et crée son activité en 2008.

"Un partage, une gratitude"

"La sophrologie ne se pratique pas en une seule séance", précise Sabine. C’est un travail de longue haleine, en groupe ou en consultation individuelle, assis ou debout." Chaque séance se déroule ainsi : dialogue pré-sophronique*, pratique, puis chacun s’exprime sur ce qu’il a ressenti.

Bien que pratiquée essentiellement par les femmes, cette discipline est ouverte aussi aux hommes. Grâce à elle, on y découvre son corps, on conscientise les choses, on médite et on finit par se réaliser.

La sophrologie a été créée par Caycedo, un psychiatre et neurologue, dans les années 60 à Bogota en Amérique du Sud. Elle est d’ailleurs pratiquée dans les hôpitaux en Suisse. Discipline mondialement reconnue aujourd’hui, elle ne cesse de se développer et fait chaque jour de plus en plus d’adeptes.

D'une grande ouverture d’esprit, Sabine Maurit s’émerveille chaque jour de voir l’évolution des personnes qu’elle accompagne. « C’est un partage, une gratitude, il suffit de se découvrir, de faire un travail sur soi et d’échanger »

Sabine vient de créer son association, La Roche’ Sophro. Pour en savoir plus, consultez son blog.

Ecrit en collaboration avec Emilie Sicot.

*Expression orale libre et personnelle qui permet de connaître la demande et la motivation du sujet ou du groupe.

Veuillez vous connecter pour faire des commentaires