Plan "F" : le flamenco enflammé de la compagnie nantaise Flamenca

Habituellement tournée vers la création de spectacles de flamenco traditionnel, la jeune compagnie Nantaise "Cie Flamenca", menée par Helena Cueto, entame un nouveau projet intitulé " Plan F ". Rencontre avec la fondatrice de cette compagnie.

Quel est le concept du projet " Plan F " ?

Tout a commencé avec la volonté de pouvoir mettre en lumière les compositions du guitariste, Guillermo Guillen, avec lequel nous travaillons. Nous avions envie de toutes les réunir autour d'un même objectif et de créer un projet musical qui ne soit pas qu'un spectacle dansé comme jusque-là. Plus un concert-spectacle qui mèlerait la danse, pour un aspect rythmique et percussif, et un style musical urban-flamenco-jazz.

Pourquoi ce nom, " Plan F  ?

"F" comme flamenco, comme fusion de genres et de personnalités. Le groupe est composé de personnalités différentes et complémentaires. Plan F ça sonnait bien. Une espèce de plan B mais en version flamenco.

Comment est né ce projet ?

J'ai proposé au guitariste Guillermo Guillen d’écrire un projet ensemble où toutes ses compositions seraient réunies. Un projet dans lequel finalement je pourrais moi aussi reprendre le violoncelle. C’était la bonne solution et j’avais envie de partir sur le terrain un peu plus jazz, pop et hip hop. Finalement tout s’est fait très facilement parce que les compositions de Guillermo Guillen sont très éclectiques. Elles peuvent être très flamenca, très traditionnelles et dès qu’on y ajoute une petite percussion, une flûte, un saxophone, tout de suite ça prend une autre dimension.

Donc oui, ce projet-là est né vraiment de nous deux et ensuite nous avons fait appel à Vicenç Borras qui est flutiste et saxophoniste à Nantes. Puis il nous fallait un percussionniste, ouvert sur d’autres styles musicaux. Guillen connaissait Alex Carrasco qui est à Bordeaux, à qui nous avons fait appel. Il a été enchanté par le projet. C’est comme ça que s’est formé le groupe.

Où en êtes-vous dans l'aventure ?

Trois morceaux sont enregistrés et feront partie de la première maquette. Nous avons repris les compositions de Guillermo et quelques compositions du flutiste, Vicenç. Une dizaine de morceaux sont sur le pouce, encore en train d'être travaillés. La maquette sort début mars et nous avons d’autres résidences prévues jusqu’à cet été pour finaliser un programme un peu plus étoffé, un peu plus complet de façon a pouvoir le présenter en concert dès la saison prochaine. Nous aimerions beaucoup faire un album pour 2016.

Que pourra-t-on voir sur scène ?

Les autres résidences vont permettre d'affiner nos idées et de définir un peu plus le côté scénique du projet. Dans tous les cas, nous avons envie de créer un univers. Nous avons envie d'associer d’autres artistes et pourquoi pas faire participer un chanteur flamenco. Ce péle-mèle de genre et d'artistes créera finalement un genre unique, une fusion qui ne serait ni du flamenco, ni du jazz, ni de la pop, mais le croisement de tous ces styles-là. 

Quel public voulez vous toucher ?

Avec ce projet musical et cette fusion, nous pouvons toucher un public beaucoup plus large que ce qu’on touchait jusque-là avec du flamenco traditionnel. Notre volonté est vraiment de toucher un public qui soit issu du jazz, issu de la pop, du hip hop ou du flamenco traditionnel. Nous voudrions regrouper un peu tout le monde et proposer quelque chose de nouveau. Je pense qu’on peut plaire à tout le monde parce que c’est très éclectique comme style. Chaque morceau a vraiment sa personnalité aussi. 

Quel est votre prochain temps fort ?

La sortie de la maquette début mars. On va ensuite la présenter à un festival de rencontres de programmateurs de festivals qui a lieu à Marseille, mi-mars. Ensuite, du printemps jusqu’à la fin de l’été 2015, les prochaines résidences vont permettre de finaliser le projet et d'en faire quelque chose de plus scénique .

Découvrez le premier titre de " Plan F " par ici !

Veuillez vous connecter pour faire des commentaires