Manger sans gluten, la dernière mode vitalité et minceur

Après le régime Dukan, la dernière coqueluche minceur et vitalité en date : le régime sans gluten. Parce que tel sportif a amélioré ses performances ou que telle star hollywoodienne a perdu 10kg et a retrouvé une belle peau, il n’a pas fini de faire parler de lui. Fantaisie totale ou vérité ? A La Roche & elles, on a mené notre petite enquête...

 

En quoi consiste le régime sans gluten ?

 

Manger sans gluten repose sur l’élimination du blé et quelques autres céréales : épeautre, seigle, orge, avoine.

L’omniprésence du blé dans notre modèle alimentaire ne rend pas cette tâche aisée. Exit le pain, les biscuits mais aussi les pâtes, la pizza et les feuilletés. Sans compter que le gluten est utilisé comme additif alimentaire dans un grand nombre de produits transformés. Aïe, pas facile à mettre en place, n’est-ce pas ?

 

 

Comment la suppression du gluten agit-elle sur notre santé ? 

 

Manger sans gluten oblige à diversifier ses sources en glucides complexes pour remplacer le blé. On (re)découvre le sarrasin, le quinoa, la châtaigne ou encore les légumes secs, bénéficiant ainsi de leurs atouts nutritionnels. Bien plus intéressants, il faut le dire, de ceux du blé actuel, raffiné à souhait par l’industrie.

Le régime sans gluten exclut également la consommation d’un grand nombre de produits industriels, par ailleurs sources de matières grasses, sucres, sel et additifs en tous genres. Manger sans gluten conduit indirectement à éviter une bonne part des calories superflues dont regorge notre alimentation moderne.

Par conséquent, on se remet à cuisiner avec des produits simples : de la viande, des légumes, des céréales anciennes et des légumes secs. On fait le plein de vitamines, minéraux, acides gras essentiels, toutes ces éléments dont notre alimentation manque cruellement. Et la vitalité est en hausse, à coup sûr…

Evidemment, le régime sans gluten ne fera pas disparaître notre gourmandise ! On peut très bien confectionner un délicieux gâteau sans gluten et le manger tout seule jusqu’à la dernière miette!

 

Alors les promesses hollywoodiennes du régime sans gluten ne sont-elles que des affabulations ? Certes exagérées, elles semblent contenir une part de logique.

Reste que manger totalement sans gluten est contraignant au quotidien. Cela demande :

  • du temps, pour faire ses courses, lire les étiquettes, cuisiner
  • de l’argent, car les produits sans gluten « prêts à l’emploi » sont relativement onéreux.

En attendant, rien ne nous empêche de diminuer un peu notre consommation de blé et diversifier ainsi notre assiette !

 

Photographie : V. Cheneau www.creation-stylisme-culinaire.com

Veuillez vous connecter pour faire des commentaires