Le rhume des foins de retour en Vendée : nos conseils pour vous protéger

Comme chaque année avec l'arrivée du printemps, éternuements, toux et nez qui coule perturbent le quotidien de nombreuses personnes.Toutes tranches d'âges confondues, plus de 25% des Français sont touchés par le "rhume de pollens", plus connu sous la dénomination "rhume des foins". En Vendée, la pollinisation des graminées est attendue mi-avril. Pour se préparer à ces grands chambardements, le Docteur Claudine Gaudin, allergologue aux Sables-d'Olonne, nous donne quelques bons conseils à appliquer.

1. Aérer mais pas n'importe quand.

Il vaut mieux aérer tôt le matin et plus du tout le reste de la journée en raison de la montée du pollen dans les airs au fil des heures. Si les fenêtres restent ouvertes, les pollens entrent dans les chambres. Dans ce cas, si vous êtes allergique, mieux vaut ne pas y dormir la nuit au risque de faire des crises asthmatiformes.

2. Eviter les sorties dans la nature.

Pique-niques et balades autour des étangs sont à proscrire.

3. Ne pas laisser sécher le linge en extérieur.

Les pollens sont de très fines particules qui volent dans les airs. Un linge humide attire tous les grains de pollen à lui. Préférez donc un séchage du linge à l'intérieur du domicile au risque de porter un pull aimanteur d'abeilles.

4. Bien se laver les cheveux en fin de journée.

Nos "tignasses" sont de vraies filtres à air. Tout au long de la journée, nous accumulons de micro-particules dont les pollens, surtout lorsque nous sortons dehors. Un bon shampoing en fin de journée permet donc d'enlever toutes ces particules. Veillez à bien vous sécher les cheveux pour éviter que les grains de pollen se ré-accrochent (comme le linge humide).

5. Mettre des lunettes de soleil pour sortir.

Pour les personnes ayant des conjonctivites marquées, des lunettes de soleil permettront de soulager la gêne (ça fait aussi look de star).

6. S'éloigner des travaux de jardinage.

Si votre homme ou votre voisin a décidé de tondre le jardin, mieux vaut rester chez vouset fermer les fenêtres pendant plusieurs heures. L'occasion d'inviter les copines à la maison ou de sortir prendre un verre.

Si malgré tous ces conseils les symptômes persistent, prenez rendez-vous avec un allergologue afin de réaliser un bilan allergologique et commencer si nécesaire un traitement médicamenteux, voire une désensibilisation.

Le Réseau National de Surveillance Aérobiologique publie également chaque semaine un bulletin allergo-pollinique. Pour les consulter, cliquez ici   !

Veuillez vous connecter pour faire des commentaires