Le festival du numérique, plus créatif que jamais

 

Ce week-end, soyez tendance : faîtes un tour du côté du Festival du numérique, l'un des nombreux événements du festival  Météores.  Cette seconde édition tord le cou aux idées reçues :  non, le numérique, c'est pas un truc de geek.  C'est accessible à tous. Webradio, imprimantes 3D : les initiatives sont nombreuses en Vendée et les "créateurs", parfois très jeunes! Rencontre avec Guillaume Pauwels, président de l'association Frag'n'Fun qui pilote cette manifestation.

 

 

  

Cette seconde édition du Festival du numérique se déroule du 27 au 29 septembre à la Maison de quartier du Bourg-sous-la-Roche. Une Lan party (jeu en réseau) est toujours programmée mais ce n'est plus le coeur de
l'événement. 

FRAG_N_FUN.jpg

Effectivement. Nous avions envie d'évoluer, de nous ouvrir à tous les publics. Les Lan party sont en perte de vitesse  : on se réunit de moins en moins pour jouer en réseau ; le net a pris l'avantage.

Nous voulions montrer que le numérique se démocratise. Pour cela, nous nous sommes associés à la Direction départementale de la Cohésion sociale (ndlr : un service de la préfecture). La DDCS pilote un groupe, le Tic 85 (Technologies de l'Information et de la communication). Son objectif : promouvoir les initiatives numériques existant dans le département.

D'où le thème du Festival : "la culture numérique".  Une dizaine de porteurs de projets venant des quatre coins de la Vendée sont présents (1).  L'accent est mis sur la jeunesse.

Des exemples ?

Oui. Le Campus Espace Jeunes de Luçon a travaillé sur un projet de musique assistée par ordinateur (MAO) et sur la création d'un jeu vidéo.  A découvrir également la webradio de L'Office enfance jeunesse d'Aubigny  :  les jeunes seront à l'antenne tout le week-end. Plongez aussi dans l'univers du FabLab et de la fabrication numérique personnelle avec La Forge des possibles.  Parmi leurs créations les plus emblématiques : l'imprimante 3D et l'utilisation d'Arduino pour configurer des petits circuits imprimés.

A travers tous ces exemples, nous voulons montrer que le numérique n'est pas qu'un simple outil de consommation. La création numérique est à la portée de tous. L'an dernier, nous avions 500 visiteurs.  Cette année, nous espérons toucher un public plus large, plus nombreux.

Le numérique, c'est une affaire de jeunes ?

C'est vrai qu'il y a beaucoup d'initiatives dans le secteur jeunesse.  Il y a un effet de génération, c'est certain.  Mais les seniors se mettent aussi au numérique et de plus en plus. L'exemple parfait, c'est la tablette.  L'association Frag'n'Fun essaie de réduire la fracture numérique avec des événements comme le Festival du numérique. 

Depuis plusieurs années maintenant, l'industrie du jeu vidéo s'intéresse aux femmes, tant en terme de communication que de produits (console, jeux dits "féminins").  Constatez-vous cette féminisation ?

Oui. Désormais, ce n'est plus étonnant de voir des femmes dans les Lan Party, milieu encore très masculin il y a quelques années. Il y a même des équipes féminines professionnelles qui évoluent sur des jeux dits de "mec" et qui leur mettent des "dérouillées"!

L'arrivée des consoles a contribué à la féminisation des jeux vidéo, à leur démocratisation. Certains geeks diront que les jeux ont perdu en qualité.  Moi, je trouve que c'est une bonne chose.

affiche_festival_du_numerique_2013_ESSAI.jpg"Relation parents - enfants à l'heure des réseaux sociaux",  c'est le thème d'une conférence vendredi à l'IFPS ?

Cette conférence est organisée en collaboration avec l'Ireps (Instance régionale d'éducation et de promotion de la santé). Elle est animée par Yann Leroux, psychologue et expert en numérique. L'utilisation des réseaux sociaux, c'est un sujet explosif au sein des familles. Les parents sont inquiets : comment sensibiliser leurs enfants aux dangers du web, les aider à maîtriser leur image et protéger leur vie privée? Cette conférence tentera d'y répondre vendredi, à partir de 20h30. C'est gratuit.

 

 

 

 

 


(1) Les autres créateurs invités : la MiniCut2D (une découpeuse USB par fil chaud) ;  la New Wave Radio de l'Espace Jeunes de Notre-Dame-de-Monts ;  les illustrations de Jop ; le light painting de la Maison des jeunes du Boug-sous-la-Roche et de l'Office jeunesse de Beauvoir-sur-Mer ; les réalisations graphiques de Sébastien Hivert; les effets spéciaux vus par le service Animation jeunesse et le Cybercentre des Herbiers ; l'atelier Création numérique "Photo 360° / Little Planet" du Cybercentre de Pouzauges ... et l'association Frag'n'Fun.

(2) Institut de formation aux professions de la santé.

Veuillez vous connecter pour faire des commentaires