Le club de la presse : « corporatiste » mais pas que!

Caroline Tronche, charentaise d'origine, est en Vendée depuis cinq ans. Présentatrice du journal quotidien TV Vendée et aussi JRI, elle vient de crée le club de la presse de Vendée avec ses collègues journalistes, toutes rédactions confondues. Un club pour les journalistes mais qui s'ouvre aussi au grand public.

 

Bonjour Caroline Tronche, pourquoi avoir créer le club de la presse et quelle à été votre motivation?

J'ai créé le club de la presse parce que j'en avais besoin. Mais aussi parce qu'il n'existait pas de club de la presse dans le département de la Vendée. J'étais adhérente au club de la presse de Nantes mais la distance était un problème. Beaucoup de journalistes étaient partant pour la création de ce club. Et c'est pour cela qu'en Mai 2013 j'ai organisé une réunion : il y avait dix personnes. L'idée est de se connaître et passer du temps entre journalistes tout en s'apprenant des choses.

 

C'est un club dédié uniquement aux journalistes?

C'est un club corporatiste. Une association pour les journalistes. Il faut soit avoir la carte de presse ou bien travailler pour les médias. Mais une de nos missions est de s'ouvrir au grand public : nous organiserons par exemple des évènements dès 2014 pour les municipales. Nous discuterons avec le grand public sur la manière dont on traitera des élections municipales. Nous interviendrons dans des écoles pour la semaine de la presse mais aussi dans des salons de l'orientation pour les étudiants afin de parler de notre métier et expliquer comment devenir journaliste.

 

Quel est l'intérêt de s'ouvrir au grand public?

L'idée est de faire taire certaines idées reçues concernant notre métier. Nous ne sommes pas des menteurs. Nous ne sommes pas là pour véhiculer des informations en faveur de l'un ou de l'autre que ce soit en terme de parti politique ou d'association. Notre métier est d'essayer d'être le plus juste possible. Le but est d'être fier tous les soirs en quittant notre rédaction et de nous dire qu'on a apporté des connaissances supplémentaires aux gens qui nous regardent, qui nous lisent et qui nous écoutent.

club_de_la_presse

 

supjournalismeUn article écrit en partenariat avec  

 

 

Veuillez vous connecter pour faire des commentaires