Je suis un homme sans poil, et alors ?

Plus besoin d’exhiber un torse poilu pour affirmer sa virilité ! L’épilation masculine est à la mode. Le phénomène, plébiscité par les femmes, existe depuis une dizaine d'années. La tendance actuelle ? Un style soigné, une allure sexy et épurée. C’est en tout cas ce que constate Jessica, esthéticienne à La Roche-sur-Yon. Pour vous, je suis passé sur la table de torture ! Enfin, "torture", pas tant que ça finalement...

Pour en avoir le cœur net : j’ai fait tomber la chemise et laissé mon torse velu entre les mains expertes de Jessica, 18 ans d’expérience au service du poil. Le rendez-vous est fixé un mardi matin de décembre. Bienvenue dans la peau d’un mâle qui a décidé d’en finir avec ses poils. 

Minute 0. C’est le jour "J". Je rentre dans l’établissement. Stressé, oui, un peu. On m’indique l’ascenseur pour la salle d’attente. Je m’installe et j’observe. Affiche de bien être, mur coloré. Je me sens à l’aise, détendu. Dans la salle, il y a trois femmes, elles aussi parfaitement zen.

Je dois avouer que leur attitude me rassure. Jessica s’avance vers moi : « Monsieur Guilbaud ? C’est à vous dans 5 minutes ».

Minute 5. Je rentre dans une petite salle. Petite musique d’ambiance pour se détendre. Je retire  le haut et m’allonge sur la table. La cire est chaude. Jusqu'ici, tout va bien.

Minute 7. Jessica applique la cire chaude sur mon torse.  Première sensation agréable. La première bande est prête à être arrachée.  Fini la rigolade. Je commence à me crisper. Mes poings se serrent le long de mon corps.

Minute 10. Première bande arrachée. Effectivement, ça tire mais ce n’est pas si terrible qu’on l’imagine. Même pas (trop) mal. Je suis un homme,  non? L’opération se répète et se poursuit encore plusieurs minutes. J’ai l’impression que la cire est de plus en plus chaude. Limite brûlante.

Minute 19.  La plus grosse partie du travail est effectuée. Le plus dur est passé. Enfin, je crois. Une autre cire est appliquée. Elle est beaucoup moins chaude et permet de retirer les plus petits poils. Mon torse est tout rouge.

Minute 25. Finition à la pince à épiler. Le meilleur moment ... ou pas. L’expérience touche à sa fin.

Minute 28. Une crème hydratante est appliquée sur mon torse tout doux. C'est le moment le plus agréable de l’épilation, je dois l’admettre. La crème soulage la peau malmenée et irritée . C’est terminé ! Ouf!

Minute 32. Je me relève,  le torse "imberbe". Coup de jeune.... Je me rhabille, remercie Jessica.  Fin de l'immersion.

Se mettre dans la peau d’un homme sans poil fut une expérience intéressante, bien qu'angoissante (et mystérieuse)! De là à devenir adepte ou accroc, je ne pense pas. Quoi que ... si ça fait pétiller les yeux des filles... Et puis maintenant, je comprends mieux ce que vous endurez, Mesdames!

 

EPILATION_HOMME_5_BIS.jpg


EPILATION_HOMME_4.jpgEPILATION_HOMME_6.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Merci à la boutique Yves-Rocher du centre-ville pour leur accueil et leur gentillesse

Un article en partenariat avec  supjournalisme.jpg

 

 

 

 

 

 

Veuillez vous connecter pour faire des commentaires