Je me jette à l'huile...une astuce beauté qui glisse

Il est de ces produits que l'on croise par hasard, et qui au final deviennent tout simplement indispensables. Enfin, ce n'est pas tellement d'un produit en particulier dont je vais vous parler mais plutôt d'une technique de démaquillage et de mon amour pour les huiles démaquillantes qui en a découlé.

 Alors, je ne vais pas vous faire le petit couplet moralisateur sur le fait qu'il faut se démaquiller TOUS les soirs, parce que sinon ta peau et toi vous allez vite ne plus être copines. Pour moi, aller se coucher sans s'être démaquillée, c'est à peu près aussi confortable que de filer sous la couette avec une paire de bas résilles et des talons aiguilles de 10 centimètres. Donc, même raide, morte de fatigue ou un peu éméchée, je ne saute jamais l'étape du démaquillage.

 

Pendant longtemps, j'ai fait ma vie tranquille à coup de coton et de lait démaquillant. Je luttais avec 4 ou 5 cotons, avant que le dernier sorte à peu près immaculé. Dans la bataille j'y perdais bien souvent quelques cils, mais je pensais enfin être bien démaquillée. Mais non, non, non, ceci n'était qu'un leurre : une fois sur deux, je me réveillais le ras de cil auréolé d'une traînée de mascara récalcitrant.

 

Il y a 5 ans, la sphère beauté a vu débarquer du pays du soleil levant une petite révolution : les huiles démaquillantes. Réputées pour être ultra efficaces, leurs prix restaient prohibitifs (45€ les 150 ml qui dit mieux). Mais depuis peu, on trouve des alternatives (L'Oréal, Mixa...) très efficaces dans nos supermarchés autour de 6€ la bouteille.

 

Revenons rapidement sur le principe. Déjà, on laisse tomber les cotons. On va tout faire avec ses petits doigts.

 

  1. Mettez l'huile démaquillante dans vos mains sèches.
  2. Massez délicatement votre visage et vos yeux (fermés). Et là, c'est l'étape la plus drôle. On se retrouve avec ce mélange d'huile et pigments étalé sur la figure. Autant vous dire que c'est pas la peine que votre partenaire traîne dans la salle de bain à ce moment précis : vous n'êtes pas sexy !
  3. Mouillez vos mains avec de l'eau tiède et émulsionnez l'huile qui va devenir laiteuse.
  4. Rincez à l'eau claire. Vous êtes parfaitement démaquillée et grand max', ça a duré 1 minute.

 

J'ai tout de suite été tellement emballée devant la simplicité de cette technique, qu'il est maintenant impossible qu'un disque démaquillant foule mon épiderme.

 

Je n'y vois que des avantages :

  • C'est redoutable : je ne me prends plus pour un membre de The Cure au réveil.
  • C'est tout doux : je n'ai plus de rougeurs liées aux passages du coton, une vraie peau de bébé.
  • C'est économique : une bouteille de 150 ml, utilisée quotidiennement peut facilement durer 2-3 mois.
  • C'est écologique : je n'utilise plus de coton à démaquiller. Du coup je limite mes déchets.

 

Cette technique de démaquillage est préconisée pour absolument tous les types de peaux (même les peaux grasses si, si!).

 

Pour toutes celles qui ont une sensibilité plus « verte », l'huile de coco (de préférence non raffinée) est une excellente alternative.

 

Et vous, vous avez envie de vous jeter à l'huile ?

Veuillez vous connecter pour faire des commentaires