Drew et Kostya : deux stars internationales du BMX à La Roche-sur-Yon

A l'occasion du Vendée Freestyle Session, nous avons pu rencontrer deux des meilleurs riders mondiaux en BMX : à l'Ouest, Drew Bezanzon, 26 ans, le Canadien et à l'Est, Kostya Andreev, 23 ans, le Russe.

L'un et l'autre ont fait le choix de devenir de véritables riders professionnels du BMX.

Drew, en accord avec ses parents, a d'abord passé son High School Graduate (diplôme d'études secondaires) avant de se consacrer exclusivement au BMX.

De son côté, Kostya a été énormément encouragé et soutenu par ses parents (et il tient à les remercier), puis a trouvé des sponsors qui lui ont permis d'être autonome. Il est devenu accro. Le BMX, c'est sa vie, il aime les shows et le public.

Drew Bezanzon
Drew Bezanzon

Alors que les filles dans le monde du BMX sont presque totalement absentes en France, qu'en est-il dans leur pays respectif ?

Cinq filles gravitent régulièrement autour du skatepark où Drew s'entraîne dans l'Ontario. Un week-end spécial filles est organisé chaque année et il y a environ 200 inscrites (20 en BMX et 180 en VTT). Elles ont plutôt un bon niveau et elles savent exploiter les différents modules, même si les cascades sont moins grosses.

En Russie, 3 ou 4 filles seulement font du BMX dont une seule avec un très bon niveau. Pour Kostya, ce n'est pas vraiment un sport de filles car c'est exigeant physiquement et que les chutes et blessures sont fréquentes, sans parler des fractures qui vont avec.

Etre un rider professionnel, c'est vivre de sa passion, c'est faire des shows et des compétitions à travers le monde.   Cela oblige à de multiples déplacements qui ne vont pas toujours de pair avec une vie amoureuse. Alors comment gèrent-ils cette situation ?

Kostya Andreev
Kostya Andreev

Pour Drew, qui est en couple depuis deux ans, ce n'est pas toujours facile même si son amie connaissait la contrainte dès le départ. Cependant, elle comprend car elle aussi voyage pour son travail. Et à l'heure actuelle, la technologie aide à rester en contact. S'il espère un jour fonder une famille, ce n'est pas sa priorité actuelle, car il est à un stade de sa carrière où il doit penser à lui avant tout. Il a encore beaucoup trop de choses à accomplir avant et il lui faudra disposer de plus de temps pour s'y consacrer. Pour l'heure, il reste persuadé que le meilleur reste à venir pour lui. Il a encore beaucoup de choses à faire dans le BMX et les partenariats avec ses sponsors lui offrent de multiples possibilités. 

Kostya confirme qu'il faut que son amie accepte toutes ces contraintes. Une histoire d'amour s'est terminée car il n'était pas assez présent. Maintenant, il est en couple avec une photographe professionnelle qui l'accompagne souvent lors de ses déplacements, et cela est évidemment beaucoup plus facile. Il se sent encouragé et aidé. Il n'aimerait pas qu'une femme l'attende toute seule à la maison. Il est jeune pour fonder une famille, mais le jour où ça arrivera, rien ne l'empêchera de continuer à mener sa vie de rider professionnel, car c'est ça la vraie vie pour lui. Le jour où les shows s'arrêteront, il se verrait bien entraîneur.

Leur meilleur souvenir du Vendée Freestyle Session ?

Ils sont tous les deux d'accord pour citer l'après-midi avec les scolaires qui sont venus assistés au show. Ni l'un ni l'autre n'avait jamais vu ça, 3 000 « gamins » qui crient et qui les encouragent, c'est très stimulant. Drew espère avoir donné l'étincelle à certains et qu'ils se disent : « c'est ça que je veux faire ». Il se pourrait qu'ils soient à l'origine de leur future passion.

En attendant, vous pouvez les suivre sur Facebook :  Celui de Drew  /  Celui de Kostya .

ou Instagram : Celui de Drew   / Celui de Kostya.

A lire aussi le portrait d'Auriane, la seule féminine de la compétition Vendée Freestyle Session.

Veuillez vous connecter pour faire des commentaires