Des supportrices Passio’Nantes

Depuis cette saison le FC Nantes connaît une affluence record. A chaque match à domicile, La Beaujoire affiche complet. Les femmes sont aussi dans les tribunes. Lors d’un récent match,  nous avons rencontré des fidèles supportrices : Fanny, Laura et Mathilde, trois ambassadrices venues de Montaigu, Geneston et Challans.

Le coup de sifflet vient de retentir. Les supporters de la Tribune Loire sont débout depuis le début. Sur les sièges, il n’y a pas que des baskets. Les talons ont fait leur entrée. Avant, il était rare d’entrevoir des lèvres maquillées scandées des noms dans les gradins de La Beaujoire. Oui, mais ça, c’était avant. La montée en Ligue 1 des Canaris a galvanisé les supporteurs, mais aussi les supportrices.

 Elles sont de plus en plus nombreuses à connaître l’hymne des Nantais par cœur, à posséder une écharpe jaune et verte et à répondre aux abonnées présentes les soirs de match : « L’équipe de cette saison, nous fait rêver. D’abord parce qu’ils ont réussi à créer la surprise et à montrer un jeu intéressant, mais aussi parce que le groupe est sympathique, accessible », explique Fanny, 19 ans. Cet après-midi, l’étudiante originaire de Montaigu est venue voir Nantes-Lyon. Laura et Mathilde, ses deux amies, sont aussi fans du FC Nantes et l’accompagnent souvent.

Mascara, crayons et crampons

 Les filles n’ont pas oublié de s’apprêter un minimum. Mascara, crayon… : « Je ne vais pas venir en survêt’ quand même ! Je suis féminine, ça ne m’empêche pas d’aimer le foot et d’en connaître les règles ! ». L’affiche sportive est alléchante, et l’ambiance impressionnante.  Le stade est plein et les voix se font entendre. A en croire les supportrices présentes, l’ambiance des vestiaires transparait sur le terrain : « Ils ont l’air de bien s’entendre, ça se sent. Ils sont aussi contents de nous avoir. Après les matches, on reste un peu pour voir les joueurs. Ils signent volontiers des autographes à bord de leur voiture », se réjouit Laura, originaire de Geneston, qui vient voir dès qu’elle peut « les grosses affiches ».

 Les Canaris peuvent s’enorgueillir de jouer très souvent à guichet fermé. Dans un récent sondage , France Football vient même de classer le FC Nantes comme le club préféré des Français. Les places se vendent comme des petits pains surtout dans la Tribune Loire : « Tout le monde veut avoir sa place en Loire. Surtout les jeunes. Ici, on n’est pas là pour rester assis toute la rencontre. On chante, on saute ! Si l’ambiance est comme ça, c’est grâce à la Loire ! », lance Fanny. 

Joue-là comme .... Lucas Deaux !

 Elles le diront du bout des lèvres (maquillées), mais l’aspect technique du football n’est pas leur seule préoccupation : « Il faut avouer que Lucas Deaux est quand même trop beau ! », sourit Mathilde qui complète le trio, supportrice 100% ventre à choux, habituée de la maison jaune. Le numéro 18 du FCN a le vent en poupe : blond, les yeux bleus, une coupe à la Beckham et un penchant affirmé pour l’humour chambreur : à chaque apparition c’est la fièvre jaune. « C’est mon préféré. Un soir de match, il a pris le mégaphone en Tribune Loire et il est venu célébrer sa victoire avec les supporteurs. C’était un geste très apprécié par les fans », insiste Laura.

 Les joueurs du FCNA cultivent leur proximité avec leurs supporteurs et supportrices. Pour certains, ils sont sur les réseaux sociaux tels que Serge Gakpé, Lucas Deaux ou encore Issa Cissokho : « Sur Twitter, les joueurs mettent des messages pour  les supporteurs. Ils nous retwittent. C’est presque nos potes », s’étonne Fanny. C’est aussi grâce aux réseaux sociaux que l’on peut mesurer l’impact du FC Nantes sur les supportrices. Le groupe « Supportrices du FC Nantes » sur Facebook, créée par un trio 100 % féminin compte Ce soir, Fanny rentrera bredouille avec ses copines : « On a perdu, faut dire que l’arbitre…  Bref ! En ce moment, le FC Nantes n’a pas de chance. On a les moyens de gagner et au final, on rate le coche ».

 Exit le terrain, Fanny, Mathilde et Laura se précipitent dehors pour obtenir photos et autographes : les Canaris ont perdu ce soir. Mais les filles ont au moins un but : gagner un petit moment avec les joueurs à la sortie des vestiaires.

Légende : FC Nantes-Lyon : Le stade était à guichet fermé pour le match Nantes-Lyon. Fanny, 

 

Veuillez vous connecter pour faire des commentaires