Ces femmes qui poussent les hommes au tapis

Le poker n’est pas réservé aux hommes. Mais il est rare d’y voir des femmes jouer. Pourtant, c'est le cas au Donegal, à La Roche-sur-Yon, qui organise tous les lundis des tournois gratuits. L'occasion pour elles, de donner leur avis.

Au bar Le Donegal à La Roche-sur-Yon, un tournoi a lieu tous les lundis soirs. Chaque semaine, elles sont trois ou quatre à participer. Sur près de 30 inscrits. « J’ai la chance d’avoir mon conjoint qui joue aussi au poker, souligne Marie. Et mes enfants sont grands. Parce qu’une femme seule, le soir, dans un milieu d’homme, c’est mal vu. »

Des clubs ont vu le jour en Vendée. Et peu de femmes en sont membres. Claire Durand est membre de l'association Pok’R Yonnais à La Roche-sur-Yon. Elle s’est essayée au jeu et a vite accroché : « Mon compagnon, Cédric, m’a appris a jouer. En jouant entre potes au début. Puis nous avons fait des tournois les samedis ou les dimanches. Et après, en cherchant sur internet, nous sommes allés jouer au Donegal. » 

Claire livre un constat un peu similaire à celui de Marie. « Pour les hommes, c’est un moment de loisir, affirme la jeune femme. Les femmes sont plus : enfants, maison. Le jour où nous aurons un enfant, je ne pourrais pas y aller toute seule et laisser Cédric à la maison. »

 

 

Claire Durand est fleuriste à Saint-Florent-des-Bois. Quand elle a le temps après le travail, elle vient jouer au poker au bar le Donegal le lundi soir.

 

Poker ou tricot ?

Michelle, elle, vient pour l'ambiance au bar du Donegal. « J’aime ces soirées-là. Il y a le plaisir de cette convivialité. Je ne suis pas là pour gagner. Et il faut reconnaître qu’on se marre bien. » Des soirées excellentes à moins d’être viré dès le premier coup…

Pour Michelle, les femmes sont surtout moins intéressées par les jeux. « J’ai toujours adoré jouer aux cartes, précise-t-elle. Dans mon entourage, il n’y en a pas une qui sait jouer à la belote ou au tarot. Je suis curieuse et mon fils m’a enseigné les règles. Ça s’apprend en deux minutes. Après il suffit de se perfectionner. Je pense que beaucoup de femmes aimeraient le jeu. Mais par méconnaissance du jeu, elles ne tentent pas. Les femmes c’est plus tricot ou ce genre de choses (rire). »

 

Eva Longoria joue au poker

Le poker est un monde machiste. Pourtant les femmes peuvent s'imposer. « Il faut avoir son caractère, témoigne Marie. À la table, c’est comme dans la vie. Il ne faut pas être une guimauve. Surtout que certains ont des égos surdimensionnés. En tout cas dans les casinos et les clubs. Au Donegal, c’est déjà un peu différent. »

Le poker est un jeu de hasard. Donc accessible à tous (à partir de 18 ans s’il y a de l’argent en jeu). S’il y a peu de joueuses en France, c’est peut-être aussi une question de culture. « Dans Desperate Housewives, les femmes aiment jouer au Poker, ajoute Marie. Là aussi, elles ont leur caractère. Je pense surtout qu’il y a d’avantage de femmes qui jouent sur internet. C’est plus pratique. En revanche les joueurs d’en face n’ont parfois pas conscience qu’ils jouent contre une femme. » À vous mesdames de vous imposer. Car comme le dit si bien Patrick Bruel : « Le plus important au poker ce ne sont pas les cartes, c’est ce que vous en faites. »

 

Plus d'infos

Retrouvez des infos sur le poker à La Roche-sur-Yon auprès du site : http://pok-r-yonnais.association-club.mygaloo.fr/

Le poker c'est simple. Voici les règles de bases : http://www.lepoker-fr.com/regles.php

Pour le jeu en ligne, vous pouvez jouer sur Winamax : https://www.winamax.fr/ ; ou bien sur PokerStars : http://www.pokerstars.fr/ les deux sites références en matière de poker sur internet.

 


supjournalisme.jpgUn article écrit en partenariat avec  

Veuillez vous connecter pour faire des commentaires