Au Pôle cycliste yonnais, le vélo se décline aussi au féminin

Trente-sept jeunes espoirs cyclistes au lycée Notre-Dame-du-Roc et parmi eux, seulement trois filles : Solenne, Clémence et Chloé. En intégrant le Pôle espoir de cyclisme de La Roche-sur-Yon, elles espèrent progresser plus vite, pour devenir, un jour, des cylistes professionnelles.

Ça pédale. Une dernière petite côte avant de rentrer au lycée Notre-Dame du Roc. Depuis 3h30, les jeunes du Pôle espoir de cyclisme roulent sur les routes vendéennes. Dans leurs rangs, une fille. Chloé Fortin, 16 ans, a rejoint le Pôle en septembre dernier. Né en 1992, le Pôle espoir de cyclisme a accueilli des filles à ses débuts. Puis, faute de demandes, silence féminin depuis 20 ans ! Chloé, comme le reste de l'équipe, a parcouru les 100 km prévus. Sans jamais se plaindre. Pourtant,  en juniors dames, cela représente la distance maximale de course.

 

Si Chloé est venue au Pôle, c’est pour concilier le vélo et l’école. « Avant je finissais les cours à 18h. Alors, pour bien faire les deux, ça devenait compliqué », explique-t-elle. Le cyclisme ne lui était pourtant pas prédestiné. Originaire de Saint-Mars-la-Rhéorthe, dans le Bocage, Chloé débute le vélo à 6 ans. « Personne n’en faisait dans ma famille », souligne-t-elle. A 10 ans, elle intègre une école de vélo. Aujourd’hui, elle est licenciée au Vélo club herbretais. Elle a réalisé l'un des ses plus beaux faits d'armes le 12 janvier  dernier. Une médaille de bronze aux Championnats de France de cyclo-cross juniors. Un résultat qui lui a permis d’être retenue pour un stage en Equipe de France junior cette semaine du 3 au 9 mars. « Après, je vais pouvoir me fixer mes objectifs pour la saison », confie-t-elle.

Du taekwondo au vélo

Chloé n’était pas la seule du Pôle à participer aux Championnats de France. Solenne Billouin, 16 ans, vient également d’intégrer la formation du Roc cette année. Elle a terminé 8e des Championnats de France. A l’inverse de Chloé, Solenne a été influencée : « Mon frère faisait du vélo. J’ai commencé à 9 ans. Je me suis lancée dans l'aventure. Pour les filles c’est dur d’en faire à haut niveau. Il y a moins de moyens financiers. Mais il y a néanmoins des équipes professionnelles! Pour l’instant, je suis au Pôle. Je ne sais pas ce que ça donnera. »

Solenne arrive de Château-Gontier (en Mayenne). Et pour rentrer au Pôle, elle a suivi une sélection. « Il fallait avoir fait au moins un podium national dans la saison », indique-t-elle. Contrat rempli pour Solenne. Elle avait terminé 3e de la dernière manche du Challenge national de cyclo-cross cadettes, disputé à Pontchâteau, en septembre 2012. Devancée par une certaine Chloé Fortin, 2e, (tiens, tiens).

Clémence Jolly, à son tour, n’a pas pu rivaliser contre sa camarade Chloé Fortin. Les deux filles du Pôle ont participé au Chrono des Nations, aux Herbiers, en octobre dernier. Bilan : victoire pour Chloé et 4e place pour Clémence. Il faut excuser la pensionnaire du club de Saint-Jean-de-Monts. Elle a commencé le cyclisme il y a seulement trois ans. « Mon père et mon frère en font, signale Clémence. Moi, je pratiquais un sport de combat. Le taekwondo. J’ai fait beaucoup de compétitions de haut niveau. » Troisième en Coupe de France benjamine de taekwondo en 2008. De quoi impressionner ses adversaires sur le vélo. C’est peut-être ça qui lui a donné un côté tonique pour le sprint, son domaine préféré. « Mon coureur favori, c’est Mark Cavendish », sourit-elle. Le cycliste britannique de 28 ans compte 43 victoires d’étapes sur les grands tours (Tour de France, Tour d’Italie et Tour d’Espagne) dont 25 sur le Tour de France ! Un exemple à suivre pour les trois jeunes femmes qui rêvent de haut niveau.

 

Plus d'informations sur la section cyclisme du lycée Notre-Dame-du-Roc ici !

Veuillez vous connecter pour faire des commentaires